Muriel Pénicaud: "On est mûrs pour inventer une flexisécurité à la française"

Muriel Pénicaud réagit aux manifestations de mardi:

Réforme du code du travail : "On ne va pas reculer", assure Pénicaud

"C'est le fruit d'une annonce de campagne d'Emmanuel Macron, qui est devenu président", a-t-elle défendu sur RMC et BFMTV. "Nous mettons en œuvre ce que les Français nous demandent de faire, donc on ne va pas reculer", a insisté la ministre.

"Pour les accords d'entreprise, nous faisons le pari, appuyé sur l'expérience, de la négociation entre direction et syndicats d'entreprise sur fond de convergence entre performances économiques et sociales. Le droit du travail c'est pas une baguette magique par rapport au chômage, mais c'est indispensable", a-t-elle toutefois ajouté. "En introduisant plus d'agilité dans les textes, la future loi peut contribuer à le réduire au même titre que que les futures réformes de la formation ou de l'assurance chômage" souligne la ministre.

Concernant la réforme de l'assurance chômage, "qui a été construite par statut " et ne correspond "plus du tout (à) la réalité", selon elle, Muriel Pénicaud a évoqué la prochaine intégration d'une partie "des indépendants qui aujourd'hui n'ont pas de filet de sécurité ".

Au lendemain de la mobilisation de la CGT. Elle aurait rassemblé "près de 500.000" personnes, selon une nouvelle estimation des organisateurs, qui avançaient mardi le chiffre de 400.000.

Dernières nouvelles