Les exercices militaires russes inquiètent à l'ouest

Les manœuvres russes inquiètent l'Otan

La Russie déploie 12700 soldats aux portes de l'UE

Ales Lahviniec, militant de l'opposition biélorusse, s'inquiète dans une tribune au " Monde " des exercices militaires que mènent conjointement Minsk et Moscou jusqu'au 20 septembre.

Répondant au nom de code Zapad-2017 (Ouest-2017) ces exercices doivent impliquer près de 12 700 soldats pendant une semaine le long de la frontière avec la Lituanie et la Pologne. Le ministère russe de la Défense a de son côté indiqué que les manœuvres organisées par la Russie et la Biélorussie seraient purement défensives. "Les camions allaient dans la direction de " Veyshnoria", un territoire rebelle fictif situé au nord-ouest de la Biélorussie aux frontières lituanienne et polonaise, inventé par les états-majors de la défense russe et biélorusse dans le cadre de l'exercice militaire " Zapad 2017 " [Ouest 2017]. "Ces exercices veulent nous effrayer, nous ôter toute envie de nous défendre".

Dans un entretien à l'agence russe Ria-Novosti publié jeudi, le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, s'est montré conciliant: " l'Otan ne veut pas d'une nouvelle Guerre froide, ni d'une nouvelle course aux armements", a assuré le secrétaire général de l'Alliance atlantique, promettant de " continuer à s'efforcer d'améliorer les relations avec la Russie ".

" Tous les exercices russes travaillent sur le même scénario: le déploiement rapide de troupes", censé démontrer la détermination de l'armée à repousser l'ennemi mais sans envisager une attaque initiée par la Russie, explique l'expert militaire Alexandre Golts.

Dernières nouvelles