Golovkin prévient Alvarez — Boxe

Golovkin contre Alvarez, ça va être chaud

Boxe : Golovkin prévient Alvarez

Cela faisait 13 ans, depuis les JO d'Athènes en 2004, que le Kazakh Gennady Golovkin (35 ans) n'était plus descendu d'un ring autrement qu'en vainqueur.

La terreur des moyens a certes conservé ses titres WBC, WBA et IBF de la catégorie, mais son bilan jusque là parfait de 37 victoires, dont 33 avant la limite, est désormais terni par un nul. La juge Adelaide Byrd a certainement été la seule au monde à voir Canelo battre facilement " GGG " (118-110), alors les deux autres juges s'étaient plutôt prononcés en faveur du Kazakh (115-113; 114-114).

Mais avec son impressionnante série de KO -23 de suite jusqu'à son dernier combat, en mars dernier, contre l'Américain Daniel Jacobs décidé aux points- il fait peur et peine à trouver des adversaires de son standing: l'Argentin Sergio Martinez, le Portoricain Miguel Cotto et le Britannique Chris Eubank junior se sont défilés, tout comme Alvarez jusqu'à juin dernier.

Mais le Kazakh a commencé à prendre ses marques dans le 4e round et à faire mouche, en acculant Alvarez dans les cordes.

Golovkin, qui ne cachait pas sa surprise, est resté beau joueur. Car si Golovkin s'est prononcé en faveur d'une revanche, Alvarez n'est pas contre.

Pour beaucoup, le combat de l'année, voire de la décennie, a effectivement déjà eu lieu et il est à choisir entre la victoire d'Anthony Joshua sur Vladimir Klitschko le 29 avril, ou celle de Floyd Mayweather, sorti de sa retraite dorée il y a trois semaines pour calmer l'effronté Conor McGregor, star des arts martiaux mixtes (MMA).

Alors largement en tête au pointage de la chaîne à péage HBO, diffuseur exclusif de ce combat, Golovkin a commencé à baisser de rythme à partir de la 10e reprise et permis à Alvarez de se refaire une santé. "J'ai senti sa puissance".

Dernières nouvelles