Nouvelles révélations accablantes sur le principal suspect — Disparition de Maëlys

Un avis de recherche pour retrouver la fillette de 9 ans placardé dans un bar de Pont-de-Beauvoisin

Un avis de recherche pour retrouver la fillette de 9 ans placardé dans un bar de Pont-de-Beauvoisin. PHILIPPE DESMAZES AFP

Mis en examen pour "enlèvement, séquestration ou détention arbitraire de mineur", Nordahl L. nie une quelconque implication dans la disparition de la fillette.

Le 27 août dernier, l'homme de 34 ans a insisté après la cérémonie de mariage pour participer à la suite de la fête.

Paris Match qui a retracé heure par heure la nuit de la disparition relève d'autres éléments troublants. Il y avait dix fichés sexuellement parmi les invités de ce mariage. Les recherches continuent pour tenter de retrouver la petite Maëlys.

À ce nouvel élément s'ajoute une autre révélation qui a troublé les enquêteurs. Une seconde ligne qu'il avait omis d'évoquer lors de sa première garde à vue.

"Visiblement, il n'a pas eu un comportement adéquat avec les enfants (.) Le suspect a été vu par de nombreux témoins, dans la salle où les enfants dormaient sous l'œil de la baby-sitter", explique au magazine une source proche de l'enquête. En échange, il promettait de ramener "quelques friandises" aux convives comme l'indique Paris Match .

Le suspect semble plus largement avoir des problèmes de drogue. À deux reprises en 2004 puis en 2005, il aurait ainsi été interpellé pour "usage de stupéfiants et autres infractions à la législation des stupéfiants" sur zone militaire.

Les enquêteurs ont également découvert que Nordahl Lelandais disposait d'un deuxième téléphone qui servait, selon lui, pour son activité d'éducateur canin. Il se fera néanmoins bien plus remarquer pour des délits tels qu'un cambriolage ou encore pour l'incendie volontaire du restaurant La Plage de Palabru. Comme ses griffures sur un bras et un genou, survenues selon ses dires en taillant des framboisiers quelques jours avant le mariage, alors qu'il n'aurait pas l'habitude de jardiner. Ils ont d'ailleurs été reçus et entendus, mercredi 13 septembre, par les juges pendant plusieurs heures au palais de justice de Grenoble.

Maëlys, pas effrayée par Nordahl, le présente même comme " son "copain", elle l'aurait désigné comme son "tonton" à un invité du mariage. "Nordahl L. prétend, lui, être malade à cause de l'alcool, confie un enquêteur".

Dernières nouvelles