Les parents du petit Théo attaquent Monsanto en justice — Glyphosate

Glyphosate: la mère d'un enfant handicapé porte plainte

Glyphosate: son fils est handicapé, une mère de famille porte plainte contre Monsanto

Ils estiment que le fabricant d'herbicides est responsable du handicap de leur fils de 10 ans. Il va subir sa 52e opération. En août 2006, en début de grossesse, Sabine Grataloup a inhalé du Glyper, un générique du Roundup de Monsanto, alors qu'elle épandait une carrière d'équitation familiale située en Isère.

L'annonce intervient en plein débat sur l'utilisation de cette substance, autorisée dans l'Union européenne jusqu'à fin décembre. La France s'oppose au renouvellement pour dix ans de la licence du produit. Elle a donc décidé de porter plainte contre le géant américain. Une mère de famille accuse le désherbant, fabriqué par Monsanto, d'être à l'origine des malformations de son enfant, selon RTL.

Les avocats relèvent que " si l'atrésie de l'œsophage est une malformation jusqu'ici considérée comme rare, sa survenance après une exposition au glyphosate n'est pas inédite ni isolée. "Au cas de Théo Grataloup s'ajoute un autre cas similaire, déjà connu, en Argentine". Les parents attendent que la justice reconnaisse le lien de causalité entre l'inhalation du glyphosate et les malformations dont souffre leur fils.

Dernières nouvelles