Les énigmatiques déclarations de Donald Trump — Corée du Nord

La Corée du Nord dénonce les «agissements dignes de gangsters» de Trump, cet «assoiffé de guerre»

"Désolé, mais une seule chose fonctionnera": Trump continue ses mystérieuses énigmes sur la Corée du Nord

Des accords ont été conclus et une immense somme d'argent a été dépensée.

Lire aussi: Donald Trump a-t-il été traité de "débile" par son chef de la diplomatie? Ça n'a pas marché, les accords ont été violés avant que l'encre ne soit sèche, faisant passer les négociateurs américains pour des imbéciles.

Sans préciser bien sûr quelle "seule chose fonctionnera". Et lui promettant "le feu et la colère" des États-Unis, ou encore de "détruire totalement" la péninsule en cas d'attaque.

Dans son discours, tenu à l'occasion d'une réunion du comité central du Parti des travailleurs, le dirigeant nord-coréen a déclaré que Pyongyang continuera à développer son programme balistique et nucléaire ainsi que l'économie du pays, a communiqué ce dimanche l'agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA). Laquelle, monsieur le président des Etats-Unis? À quoi il a simplement répondu: "Vous allez voir". Interrogée au lendemain de ces déclarations, la porte-parole de la Maison-Blanche Sarah Sanders a fait allusion à l'Iran et à la Corée du Nord.

Le sénateur de New York, Chuck Schumer, a répliqué que les démocrates étaient prêts à entendre ses idées, mais que l'abrogation de la loi sur les soins de santé promulguée par l'ex-président Barack Obama était hors de question.

Selon le stratège, il n'y aura donc "qu'une seule chose qui marchera".

De son côté, le secrétaire d'Etat Rex Tillerson avait confirmé l'existence d'échange entre les Etats-Unis et la Corée du Nord, ce que Donald Trump avait jugé inutile, avait-il expliqué sur son réseau social préféré: "J'ai dit à Rex Tillerson, notre merveilleux secrétaire d'Etat, qu'il perd son temps à négocier". "Conserve ton énergie Rex, nous ferons ce que nous devons faire", avait-il poursuivi, sur un ton tout aussi évasif.

Dernières nouvelles