Nigéria : Des éléments de Boko Haram traduit en justice

ACTUALITESINTERNATIONALNigéria: Des éléments de Boko Haram traduit en justice 9 octobre 20170

ACTUALITESINTERNATIONALNigéria: Des éléments de Boko Haram traduit en justice 9 octobre 20170

"Tout est prêt désormais pour la lecture des actes d'accusation des suspects de Boko Haram dans les différents centres de détention", a annoncé fin septembre le ministère de la Justice nigérian. Les dossiers de 651 détenus du camp Giwa à Maiduguri, capitale du Borno et épicentre du conflit, suivront de près. Et le cas du simulacre procès intenté contre Ahmed Abba, correspondant de RFI en langue haoussa au Cameroun, pour une prétendue "collusion " avec cette secte islamiste Boko Haram est là pour attester à plus d'un titre que sous le prétexte de la lutte contre le terrorisme, il arrive qu'on désigne par avance le coupable.

C'est aujourd'hui lundi 9 octobre que s'ouvre au Nigeria le procès inédit de 2300 personnes supposées appartenir au groupe terroriste Boko Haram qui sévit depuis quelques années au Nord du Nigéria, du Cameroun et au Tchad.

Selon les chiffres officiel seulement 13 personnes ont été jugées depuis l'éclatement des conflits en 2011. Les audiences auront lieu à huis clos, au sein même des centres de détention militaires, sans accès pour la presse.

Les groupes de défense des droits de l'homme dénoncent régulièrement les exactions présumées des forces de sécurité dans le pays. A en croire le porte parole d'Amnesty International, Isa Sanusi, "Personne ne sait exactement combien de personnes sont détenues, si elles sont encore vivantes et où elles se trouvent".

Ces scandales ont incité les Occidentaux à la prudence malgré les demandes répétées de soutien militaire d'Abuja pour lutter contre l'insurrection qui a fait plus de 20 000 morts et 2,6 millions de déplacés.

Un analyste confie que ces procès de masse "seraient avant tout une réponse à la pression internationale sur le gouvernement nigérian". On se rappelle que l'administration Obama avait bloqué un accord d'environ 600 millions de dollars pour 12 avions de chasse au profit du Nigéria.

Dernières nouvelles