Salaires, primes et oublis: la rémunération de Florence Parly fait polémique

52 000 euros par mois: pourquoi la rémunération de la ministre des Armées Florence Parly à la SNCF pose questionPlus

52 000 euros par mois: pourquoi la rémunération de la ministre des Armées Florence Parly à la SNCF pose questionPlus

Ce qui fait d'elle la ministre la mieux rémunérée en 2016 et 2017. De janvier à juin 2017, Florence Parly aurait reçu plus de 315.000 euros pour son poste de directrice générale en charge de SNCF Voyageurs. Plus de 300.000 euros de salaire accumulés en six mois, comme a pu constater Marianne après consultation de la déclaration d'intérêts de la ministre publiée dernièrement par la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP).

Selon Marianne, la rémunération totale de la ministre a largement dépassé la limite autorisée pour les dirigeants d'entreprise publiques. Un chiffre qui paraît étonnant car, comme l'explique le site d'information, Florence Parly a en réalité encaissé 80% de la rémunération annuelle qui était prévue par son employeur. Un décret de juillet 2012 plafonne en effet les salaires à 450000€ brut par an, "pour limiter les écarts salariaux dans ces entreprises de un à vingt maximum". Contacté par l'hebdomadaire, le cabinet de la ministre argue que ce plafond de rémunération "s'applique aux personnes ayant le statut de 'mandataire social'". "En clair, la SNCF a considéré, dès juin 2017, que Florence Parly avait rempli ses objectifs... portant sur l'année dans sa totalité", traduit Marianne. Si le salaire de la haut fonctionnaire s'était maintenu tout au long de l'année, il aurait dépassé les 450000,00 € dès septembre.

Le montant donne le vertige et pose question alors que la SNCF enregistrera cette année quarante-deux milliards d'euros de dette.

Dernières nouvelles