Crédit Agricole intéressé par Commerzbank

EcoQuick									
					
								15 %			
				La part de la Commerzbank à acquérir correspondant à 15% de son
capital

EcoQuick 15 % La part de la Commerzbank à acquérir correspondant à 15% de son capital

La Commerzbank a bénéficié d'un sauvetage de l'État allemand durant la crise financière. A la peine sur un marché allemand de la banque de détail extrêmement concurrentiel, mais également du côté des solutions aux entreprises, jusqu'ici l'un de ses points forts, la banque vient de lancer une énième restructuration. Suffisant pour prendre le contrôle de l'établissement si d'aventure Berlin souhaitait s'en séparer. C'est pourquoi on privilégierait plutôt une solution française.

C'est le cas d'Unicredit, mais la banque italienne n'a pas les faveurs de la Chancellerie. BNP Paribas est sur les rangs depuis plusieurs semaines, mais un nouvel acteur s'est dit intéressé: le Crédit agricole. Philippe Brassac, le directeur général du Crédit agricole, a exprimé dimanche son intérêt pour la deuxième banque allemande dans un entretien au quotidien Handelsblatt. Les deux établissements bancaires ont largement la capacité d'acquérir la Commerzbank: alors que celle-ci présente une capitalisation boursière de 14,5 milliards d'euros, BNP Paribas "pèse " plus de 85 milliards et le Crédit agricole, 44 milliards. Même si ce genre d'acquisition ne correspond pas à la stratégie de croissance organique du groupe. Il y a quelques jours, l'entreprise achetait des caisses d'épargne italiennes pour 130 millions d'euros.

Dernières nouvelles