Burkina: Djibril Bassolé en liberté provisoire

Mardi, la justice militaire du Burkina Faso a accordé la liberté provisoire à l'ex-ministre des Affaires étrangères Djibril Bassolé, poursuivi pour "trahison" dans l'affaire du putsch manqué de 2015. "L'information a été confirmée par un proche de Bassolé qui nous a fait savoir que la famille attendait le lendemain (mercredi) pour aller le chercher à la Maison d'arrêt et de correction de l'Armée", a écrit le quotidien d'Etat Sidwaya. Ils disent voir le général avant de se prononcer.

La mise en liberté provisoire du Général Djibril Bassolé, selon les mêmes sources, a provoqué l'indignation de certaines organisations de la société civile qui ont aussitôt appelé à manifester contre cette décision.

Fin septembre, des manifestants avaient protesté, dans la commune de Réo (Centre-Ouest) dans la région natale du général Bassolé, pour sa libération. Les deux hommes discutaient de la stratégie à mettre en place pour éviter l'échec du coup d'État perpétré à l'époque par le général Diendéré. A préciser enfin que la liberté provisoire ne signifie pas une liberté définitive pour le prévenu.

Dernières nouvelles