Cas de rage : l'enfant scolarisé à Chasselay toujours dans un état critique

Rhône un enfant de 10 ans porteur de la rage après un voyage au Sri Lanka

Un enfant de 10 ans du Rhône porteur de la rage après un voyage au Sri Lanka

Un couple et son enfant sur une plage près de Colombo au Sri Lanka, le 13 décembre 2015.

L'alerte est donnée. Ce mardi, l'Agence régionale de santé (ARS) d'Auvergne-Rhône-Alpes annonce un nouveau cas de rage.

Lundi, le centre national de référence (CNR) de la rage à l'Institut Pasteur a confirmé le diagnostic pour cet enfant hospitalisé depuis le 4 octobre. Selon l'ARS, l'enfant en réanimation serait dans un état critique mais stable, son pronostic vital est engagé. Toutefois, l'agence a précisé que les "personnes ayant été au contact direct avec la salive ou les larmes de cet enfant" ont déjà été identifiées, rapporte Europe1. Dans le monde en revanche, c'est une autre histoire puisque chaque année, la maladie tue près de 60.000 personnes. Une réunion d'information aura lieu ce soir à la salle des fêtes, "pour informer et rassurer les parents", explique Josiane Seigneur, adjointe en charge des affaires scolaires.

Un cas de rage a été recensé dans le Rhône alors que la France est reconnue indemne de cette maladie depuis 1970. Un homme, résidant en Ile-de-France, en est mort le 3 avril 2014. En cas de griffures, morsures, léchage sur plaie..., il convient de laver soigneusement la plaie, de consulter rapidement un médecin d'un centre antirabique pour évaluer la nécessité d'une vaccination prophylactique. Elle est " presque constamment mortelle " puisqu'il n'existe aucun traitement efficace une fois la maladie déclarée.

Dans le monde, la rage est responsable de quelque 59.000 décès par an.

Rage: quelles sont les symptômes?

.

Dernières nouvelles