Nicolas Hulot veut taxer et se tester — Biodiversité

Crédits

Crédits

Comment mieux protéger les terres agricoles? Un article du Parisien daté de ce 11 octobre révèle que le ministre de l'Ecologie, Nicolas Hulot envisage de prélever une taxe auprès de ceux qu'ils nomment les "bétonneurs". "C'est une réflexion que j'ai proposée au Premier ministre, qui m'a invité à y travailler". Le ministre, qui dénonce une " frénésie souvent injustifiée", a expliqué mardi au Parisien qu'il étudiait " une nouvelle source de financement qui permettrait de lutter contre l'artificialisation des sols et de financer la préservation de la biodiversité ". Cette taxe s'appliquerait à tout projet de construction en dehors des centres urbains et serait proportionnelle à la surface concernée. Pour Nicolas Hulot, le but est bien de "freiner les choses".

"La France détient le record du monde des ronds-points, il y a les ZAC, les ZUP et j'en passe", peste Nicolas Hulot. "Car lorsqu'on prend à la nature, il faut lui rendre ailleurs", conclut-il.

Dernières nouvelles