Première mondiale : un enfant opéré d'une scoliose grâce à un robot

Chirurgie robotisée inédite sur un enfant atteint d'une grave scoliose

Un enfant atteint d'une grave scoliose a bénéficié à Amiens d'une technique opératoire inédite dans le monde grâce à la pose robotisée de vis dans

Un scanner de l'enfant en traction a d'abord été réalisé afin de disposer de "la position de la colonne au plus proche de ce qu'elle sera sur la table d'opération ". L'utilisation d'un modèle grandeur nature a aussi rendu possible le précintrage de tiges s'insérant dans la colonne, afin de gagner du temps le jour de l'opération.

L'opération, réalisée le 28 septembre 2017, est un succès. "L'objectif était de lui permettre de s'asseoir, ce qui lui était impossible ", explique le docteur François Deroussen, chirurgien en orthopédie pédiatrique.

Des tiges de croissance ont été posées sur le rachis de l'enfant, et sa stabilité est assurée grâce aux vis ilio-sacrées, qui permettent d'éviter de bloquer certaines vertèbres qui peuvent encore grandir. "La pose des vis de sept millimètres de diamètre dans un couloir osseux de huit millimètres à proximité des racines nerveuses reste très complexe et rare, elles sont volumineuses au regard de la petite taille des os de l'enfant", explique Richard Gouron, chef de service de chirurgie de l'enfant, interrogé par France Bleu.

Le dos du jeune Louis âgé de 6 ans a été reproduit et dans ce mannequin a été introduit une impression 3D de sa colonne vertébrale. "Les difficultés de l'opération et sa potentielle longue durée ont pu être levées pour la première fois pour ce type de chirurgie, avec l'aide du robot ROSA® et après avoir été appréhendée plusieurs fois en simulation", indique l'hôpital. Ils ont pour cela intégralement répété dans un centre de simulation nommé " SimUsanté", une autre première mondiale. "Le succès de cette double première mondiale (première vis ilio sacrée robotisée et première simulation au robot sur impression 3D du patient) permet à l'enfant d'améliorer son confort de vie, sa vie sociale et le prévenir de complications multiples d'une scoliose grave (respiratoires, digestives, cutanées.) ainsi que des complications de décubitus", précisent les chirurgiens. "La perspective de formalisation d'un protocole pourrait bientôt permettre à d'autres centres cette prise en charge de leurs patients, et d'être formés à ces techniques à SimUsanté", ajoute le CHU d'Amiens. Corsets et rééducation n'étaient plus suffisants pour l'enfant qui souffrait d' une scoliose grave et dont le dos était courbé à plus de 50 %. L'opération s'est bien passée pour l'enfant, actuellement en convalescence dans le service de Médecine physique et de Ré́adaptation pédiatrique de l'établissement.

Quatre jeunes patients doivent bénéficier de ce nouveau type de chirurgie dans les prochains mois au CHU Amiens-Picardie.

Dernières nouvelles