Thales choisit Montréal — Intelligence artificielle

La compagnie emploie 64 000 personnes dans ses bureaux à travers le monde notamment à Irvine en Californie

France Presse La compagnie emploie 64 000 personnes dans ses bureaux à travers le monde notamment à Irvine en Californie

Montréal gagne en crédibilité à titre de capitale de l'intelligence artificielle (IA) avec deux importantes annonces survenues mardi, dont l'établissement par la multinationale française Thales d'un centre de recherche et de technologie spécialisée dans le domaine, dans la métropole.

Appelé cortAIx, ce centre sera créé en partenariat avec l'Institut des algorithmes d'apprentissage de Montréal (MILA), l'Institut de valorisation des données (IVADO), et l'Institut Vector de Toronto.

Il a par ailleurs souligné le "momentum extraordinaire" dont bénéficie actuellement Montréal, qu'il attribue notamment aux investissements effectués depuis plus d'une décennie dans "cette idée qui n'était pas si populaire" à l'époque.

Une cinquantaine de chercheurs et de développeurs spécialisés en IA devraient être embauchés pour travailler à la création d'applications d'IA pour le portefeuille de produits de Thales, qui couvre les secteurs de l'aérospatiale, du militaire et du transport terrestre. Pour le président de Montréal International, Hubert Bolduc, "jamais Montréal n'a suscité un tel engouement".

Un objectif est de mettre au point des outils pour aider les compagnies aériennes, les opérateurs de satellites, les contrôleurs aériens, les opérateurs de transport, les forces armées et les gestionnaires d'infrastructures dans leur prise de décisions.

Dernières nouvelles