Wall Street, aidée par Wal-Mart et Pfizer, ouvre en légère hausse

Il ne faut pas avoir peur des records de Wall Street

WALL STREET : FERRARI s'expose devant le NY STOCK EXCHANGE ce lundi pour les 70 ans de la marque cotée en

L'indice Dow Jones a gagné 70,92 points, soit 0,31%, à 22.831,99.

L'indice élargi S&P 500 avançait de 0,23%, ou 5,95 points, à 2.550,68 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, s'appréciait de 3,10 points, à 6.593,28 points.

La semaine dernière, le Dow Jones avait progressé de 1,62%, le S&P 500 de 1,18% et le Nasdaq de 1,45%, les trois indices enchaînant les records de manière ininterrompue entre lundi et jeudi.Cette série avait toutefois pris fin vendredi, sauf pour le Nasdaq, après la publication d'un rapport jugé décevant sur l'emploi en septembre.

Egalement membre du Dow Jones, la chaîne d'hypermarchés Wal-Mart (+4,14% à 83,86 dollars) s'est montrée optimiste quant à la croissance future de ses ventes grâce à la bonne santé de ses plates-formes de commerce en ligne, et a annoncé le lancement d'un programme de rachat d'actions de 20 milliards de dollars.

Honeywell grignote pour sa part 0,2% après avoir annoncé son intention de procéder à la cession de ses activités d'automatismes pour la maison et de systèmes de transport, toutes deux appelées à devenir des sociétés indépendants cotées en Bourse.

Sur le front des valeurs, Procter & Gamble recule de 1,4% alors que les actionnaires du groupe ont rejeté la nomination au conseil de l'investisseur activiste Nelson Peltz, qui affirmait vouloir redynamiser le cours de Bourse du géant des produits de consommation courante.

L'assureur américain AIG cédait 0,21% à 61,65 dollars.

Le marché obligataire avançait: le rendement des bons du Trésor à 10 ans reculait à 2,330%, contre 2,359% lundi soir, et celui à 30 ans à 2,868%, contre 2,894% la veille. Il a annoncé lundi soir que les ouragans Harvey, Irma et Maria qui ont affecté le Texas, la Floride, Porto Rico et les Caraïbes allaient lui coûter jusqu'à 2 milliards de dollars après impôts, principalement en indemnisations.

American Airlines a de son côté relevé ses prévisions de PRASM pour le troisième trimestre et progressait de 4,78% à 53,02 dollars.

Dernières nouvelles