Le préfet du Rhône limogé — Attentat à Marseille

Attentat à Marseille : le préfet du Rhône limogé

Attentat à Marseille: Pour Laurent Wauquiez, le préfet du Rhône, viré par Collomb, est une «victime expiatoire»

Le gouvernement a logiquement " mis fin " à leurs fonctions et a nommé Stéphane Bouillon, préfet de la région PACA (Provence-Alpes-Côte d'Azur), pour remplacer Henri-Michel Comet. L'enquête a conduit au limogeage du préfet du Rhône, Henri-Michel Comet, et à celui de son secrétaire général.

Le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, s'est expliqué, signifiant que " le gouvernement a souhaité une décision disciplinaire et organisationnelle " car la situation "implique une vigilance de chacun à tous les niveaux de l'administration ". Ce dernier va être visiblement démis de ses fonctions par Gérard Collomb suite au rapport de l'inspection générale de l'administration, rendu public par le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, qui révèle qu'"un ensemble de dysfonctionnements" à la préfecture du Rhône a entraîné la remise en liberté de l'auteur de l'attaque terroriste de Marseille qui a fait deux victimes le 1er octobre. Il avait été interpellé deux jours avant pour vol dans un centre commercial de Lyon et avait été remis en liberté le lendemain. Christophe Castaner a précisé que les deux préfets n'étaient "pas mis en cause individuellement" par l'enquête. Face à la polémique soulevée après cette attaque revendiquée par le groupe jihadiste Etat islamique (EI), le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, ex-maire de Lyon, avait demandé un rapport à l'IGA, en plein débat sur le nouveau projet de loi antiterroriste. "J'ai une pensée pour eux, en tant que fidèles serviteurs de l'Etat".

L'ancien secrétaire général de la préfecture de la Loire-Atlantique Emmanuel Aubry remplace Xavier Inglebert au même poste dans la région du Rhône. Il met en exergue "des dysfonctionnements graves du dispositif d'éloignement" des étrangers en situation irrégulière à la préfecture du Rhône. Préfet de la Loire de 2006 à 2007, il avait quitté le département pour Matignon, en devenant le conseiller pour les affaires intérieures de François Fillon lorsqu'il a été nommé premier ministre.

Dernières nouvelles