Les organisateurs du référendum d'indépendance menacés d'arrestation — Kurdistan irakien

Irak : Bagdad multiplie les coups pour pulvériser le rêve d'indépendance du Kurdistan

Kurdistan irakien : Baghdad annonce de nouvelles sanctions contre Erbil

Bagdad continue de martyriser son petit voisin, le Kurdistan, qui a commis le "crime" d'organiser un référendum d'indépendance où le 'Oui' l'a emporté massivement.

Une semaine avant la tenue du référendum d'indépendance du Kurdistan, la Cour suprême avait ordonné de cette consultation après avoir reçu des plaintes, notamment du Premier ministre irakien Haider al-Abadi. En effet, le gouvernement irakien a mis en oeuvre plusieurs mesures de rétorsion économique contre le Kurdistan autonome. A ajouter aux menaces turques et iraniennes de boucler les frontières pour étouffer le commerce pétrolier. En outre, la justice a été saisie du cas des "fonctionnaires du Kurdistan ayant participé à l'organisation du référendum en contravention des décisions de la justice fédérale", est-il indiqué. Par ailleurs, les autorités centrales, qui exigent de reprendre le contrôle des frontières et des aéroports du Kurdistan, réclament aussi de reprendre la main sur les compagnies de téléphonie mobile, dont deux des plus importantes d'Irak sont basées au Kurdistan.

À la suite de cette consultation, le gouvernement irakien a multiplié les sanctions à l'égard de la région autonome.

Enfin le texte dit que "d'autres mesures et décisions ont été prises"... C'est toute la question...

Dernières nouvelles