Ouverture d'un centre d'accueil de migrants — Val d'Oise

Val-d'Oise: mobilisation générale pour sauver un héron au bec coincé dans un élastique

Val d'Oise : ouverture d'un centre d'accueil de migrants

Plus précisément dans le Val d'Oise, dans l'ancienne patinoire de Cergy-Pontoise.

Dans ces CAES, centre d'un nouveau type, il s'agit de combiner hébergement d'urgence et répartition des migrants en fonction de leur situation administrative.

Le préfet d'Ile-de-France, Michel Cadot, avait annoncé le 25 septembre l'ouverture prochaine d'un "lieu de préorientation" en Ile-de-France, suivi, "sans doute au début de la période hivernale, d'un deuxième centre dans Paris". Depuis mai, 600 migrants y ont déjà été abrités.

Une cinquante de migrants sont ainsi arrivés aujourd'hui, jeudi 12 octobre, dans la ville du Val d'Oise.

"Au cours de leur séjour d'" une dizaine de jours ", les personnes seront hébergées, nourries et auront accès à " un bilan social, sanitaire, de situation... Le centre sera géré conjointement par l'association Espérer 95 et la Croix rouge. Ces centres pourront être " sur tout le territoire national ". Les " dublinés ", c'est-à-dire les migrants déjà enregistrés dans un autre pays européen, " resteront en Ile-de-France", selon le responsable de l'Ofii du Val d'Oise, Pascal Mertz, bien qu'ils soient normalement obligés de " repartir rapidement vers le pays où ils ont déposé leur demande d'asile ".

" La nouveauté, a-t-il souligné, est que l'on intègre les deux démarches: la mise à l'abri et le traitement de la situation administrative ", à la différence du centre humanitaire de La Chapelle, ouvert à Paris en novembre 2016, où cette procédure n'était pas intégrée. Un double processus dénoncé par certaines associations pro-migrants qui qualifie la structure de " centre de tri ". "Vous pouvez l'appeler comme cela mais ce n'est pas le bon terme", a assuré M. Latournerie.

Dernières nouvelles