"Paris, si j'y vais, je gagne" — Rachida Dati

Rachida Dati proteste contre l'utilisation

PHILIPPE HUGUEN

La maire LR du VIIe arrondissement de Paris se rêve à la tête de Paris, à la place d'Anne Hidalgo: "c'est le mandat de rêve".

En effet, dans les colonnes du Parisien ce 13 octobre, Rachida Dati affirme que la mairie de Paris est "le mandant de rêve". Tout le monde connaît Paris. "Je préférerais mille fois cela à un portefeuille de ministre". Avant d'ajouter: "Paris, si j'y vais, je gagne".

L'horizon s'est soudainement dégagé pour l'ancienne garde des Sceaux.

Rachida Dati, qui visait déjà le poste en 2014 et avait alors proposé sans succès à Nathalie Kosciusko-Morizet de former un "ticket" avec elle, attend le moment propice d'ici à 2020. Reste que l'eurodéputée n'est pas la plus consensuelle des élus parisiens. D'autres noms circulent, comme ceux de Delphine Bürkli, ou encore du député constructif Pierre-Yves Bournazel: "2020, je m'y prépare", assurait-il en juin au Point. Cette dernière étant aujourd'hui en retrait après son échec aux législatives, sa meilleure ennemie pense que la voie peut se dégager pour elle. Et pourrait donc, après réfléxion, choisir de revenir dans l'arène.

Dernières nouvelles